La carte d'identité du SITRU

Demande d'informations
Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Date de naissance : 11 janvier 1938

 

Adhérents à la compétence traitement des déchets : 
  • Communauté d'Agglomération Saint Germain Boucle de Seine (CASGBS) pour les communes de Carrières-sur-Seine, Chatou, Croissy-sur-Seine, Houilles, Le Pecq, Le Vésinet, Louveciennes, Montesson et Sartrouville
  • Communauté d'Agglomération Versailles Grand Parc (CAVGP) pour les communes de Bougival et La Celle Saint-Cloud
  • Etablissement Public Territorial Paris Ouest La Défense (Métropole du Grand Paris) pour la commune de Rueil-Malmaison

 

Adhérents à la compétence réseau de chaleur : 

  • Carrières-sur-Seine
  • Chatou
  • Houilles
  • Montesson

 

Population : 303 752 habitants (données INSEE 2017)

 

Adresse : 2 rue de l'Union, 78240 Carrières-sur-Seine

 

Budget : 25 942  k€ (2018)

 

Président : Alain GOURNAC, Sénateur Honoraire

 

Tonnage de déchets traités en 2017 : 126 193

 

Comité syndical :

36 délégués titulaires et 12 suppléants pour la compétence traitement des déchets,

8 délégués titulaires pour la compétence réseau de chaleur.

 

 

 

Tags : Déchets - Territoire - Réseau de chaleur - Valorisation - Tri

Déchets d'emballage Carton, Plastique, Métal et Papiers

Demande d'informations
Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Consignes de tri

PDFflyer en téléchargement

 

 

un tri plus simple et plus efficace

 

Avant de déposer vos emballages dans le bac, veillez à ce qu'ils soient :

  •     Bien vidés
  •     Bien rebouchés
  •     Non emballés dans un sac.  Les sacs poubelles et autres sacs plastiques empêchent le tri des déchets d’emballages issus de la collecte sélective. Dans le bac, c’est tout en vrac !
  •     Non imbriqués les uns dans les autres afin de ne pas gêner la séparation des matériaux effectuée dans le centre de tri.


En cas de doute, mettez le déchet dans le bac de collecte des ordures ménagères.

 

Tags : Valorisation - Emballages - Tri - Bac de collecte sélective

En savoir plus >

Déchets verts

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

La plate-forme de compostage des déchets verts

 

Les déchets verts sont traités sur la plate-forme de compostage de Bio-Yvelines Services à Bailly (dans les Yvelines). Le SITRU a choisi cette société qui est une entreprise d'insertion par l'activité économique.

 

 

Ils sont constitués de tontes de gazon, de tailles de haies et de fleurs, de branches d'élagage, de tailles d'arbustes, de feuilles et branches mortes, de souches et de bois.

 

Après réception et contrôle, les déchets verts sont mis en tas (appelés andain) et placés à l’air libre.

 

Les végétaux sont retournés régulièrement par un retourneur d’andain permettant l’aération de différentes bactéries.

 

Les bactéries aérobies ont besoin d’oxygène tandis que les anaérobies vivent dans une atmosphère confinée. Le retournement régulier permet ainsi un juste équilibre entre les deux sortes de bactéries.

 

De l’eau est ajoutée lors des retournements pour pouvoir créer l'amendement naturel appelé compost.

 

Le compost est utilisé pour différents usages et sous deux formes différentes en agriculture mais également par les paysagistes, les collectivités locales, les particuliers et les horticulteurs.

 

 

Tags : Valorisation - Compostage

Films du SITRU

Demande d'informations

Les films du SITRU pour tout comprendre sur l'activité de votre syndicat de traitement de déchets : 

 

 

  1. Retour sur la Journée Portes Ouvertes du 30 septembre 2018 à l'occasion des 80 ans du SITRU :page de couv de l'Actu 30
  2. Au SITRU, l'aventure continue, film créé en 2018 à destination de tout public :
  3. le film du SITRU et les 5 flux créé en 2009 (les consignes et les exutoires ont changés depuis cette date) :

 

film_du_SITRU

 

Tags : Recyclage - Valorisation - Fonctionnement - Déchets - Réemploi - Territoire - Visites - Organisation - Réseau de chaleur - Mobilier usagé - Textile - Prestataire - Partenariat - Associations - Valorisation - Tri - Compostage - Prévention

Incinération des déchets et valorisation

Demande d'informations
Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Centre d'incineration des déchets CRISTAL SITRU

 

La valorisation des déchets

 

  • Le camion déverse son contenu dans l'une des deux fosses de réception. Celles-ci sont mises en dépression par un système d'aspiration d'air afin d'éviter toute émission d'odeur à l'extérieur de l'usine. L'air récupéré sera ensuite injecté dans le four pour activer la combustion.

 

  • Pour chacune des deux lignes d'incinération, un grappin charge les déchets (jusqu'à 1,5 tonne) dans les trémies d'alimentation des fours.

 

  • Chacun des fours est constitué de quatre plans de grilles sur lesquels les déchets sont incinérés. Chacune des lignes d'incinération peut brûler jusqu'à 8 tonnes de déchets par heure, sans autre ajout que de l'air. Les déchets séjournent environ une heure dans le four.

 

  • Injection de réactifs : pour neutraliser les gaz acides, les métaux lourds et les dioxines furanes, des réactifs (bicarbonate de sodium et charbon actif) sont injectés dans les fumées.
  • Chacun des fours est équipé d'une chaudière de récupération d'énergie qui capte la chaleur des gaz de combustion, les faisant passer de 950 à 240°C. La chaudière transforme ensuite l'eau contenue dans ses tubes en vapeur surchauffée (23 bars, 275°C).

 

  • Le groupe turbo-alternateur transforme l'énergie présente dans la vapeur en énergie électrique.

 

  • Grâce à des échangeurs, la vapeur permet aussi d’alimenter le réseau de chaleur pour livrer des bâtiments situés sur les communes de Carrières-sur-Seine, Chatou et Houilles en chaleur et en eau chaude.

 

  • À l’issue de la combustion des déchets, les mâchefers (résidus d’incinération composés de minéraux et métaux) sont criblés et déferraillés sur site avant d'être envoyés, puis traités, sur une installation spécialisée afin d'être recyclés. Les métaux sont refondus en sidérurgie tandis que les minéraux sont valorisés en matériaux de technique routière (sous-couche ou remblais).

 

  • Les Résidus d'Epuration des Fumées d'Incinération des Déchets Non Dangereux (REFIDND) : composés de cendres et de résidus des réactifs introduits lors du traitement des fumées, les REFIDND sont principalement récupérés en sortie des filtres à manches. Ils sont stockés dans des silos avant d'être envoyés puis traités sur des installations de stockage spécialisées.

 

Schéma process

Le traitement des fumées : une étape essentielle

 

 

  • Les poussières ainsi que les résidus des réactifs de traitement sont filtrés par les 700 membranes qui composent le filtre à manches.

 

  • Le catalyseur : après adjonction d'ammoniac, le catalyseur termine la purification des fumées avant leur sortie en cheminée. Ce traitement catalytique permet de transformer les oxydes d'azote en azote et aussi d'achever la destruction des dioxines furanes.

 

  • Les fumées sont évacués par la cheminée. Leur qualité est contrôlée en continu via les analyseurs. L'ensemble des données environnementales est envoyé aux services de l'Etat en charge de la surveillance des Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE).

 

L'usine CRISTAL

 

Tags : Valorisation - Fonctionnement - Déchets - Règlementation - Réseau de chaleur - Valorisation - Maîtrise - Mesures

L'Actu du SITRU

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Le magazine trimestriel d'information du SITRU :

 

Page de couv actu 30

 

 

Cliquez sur l'image pour accéder au contenu.

Pour recevoir l'ACTU à chaque parution, inscrivez-vous ici.

Pour consulter les anciens numéros, cliquez sur en savoir plus.

 

Tags : Recyclage - Valorisation - Fonctionnement - Déchets - Réemploi - Territoire - Visites - Organisation - Histoire - Règlementation - Données chifrées - Réseau de chaleur - Déchets piquants et tranchants - Déchets toxiques - Papier - Emballages - Mobilier usagé - DEEE - Textile - Ampoules - Carton - Prestataire - Partenariat - Associations - Valorisation - Maîtrise - Mesures - Tri - Verre - Déchetterie - Compostage - Stop pub - Prévention - Biodiversité

En savoir plus >

Le centre de traitement des encombrants

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Les déchets encombrants sont les déchets non toxiques de l'activité des ménages qui, de par leur volume ou leur poids, ne peuvent être pris en compte par les collectes des ordures ménagères, des emballages et des déchets végétaux en place sur le territoire du SITRU.

 

Ils sont amenés en déchetterie par l’habitant dans la benne "encombrants" ou collectés en porte à porte.

 

Les déchets issus de la collecte des encombrants sont apportés sur le centre de tri de Gennevilliers

 

encombrants

 

Les camions de collecte des encombrants sont pesés à l'entrée du site puis vident leur chargement.

 

La zone de pré-tri

 

le pré tri des encombrants

 

Un grappin va permettre le pré-tri des différents éléments dont :

 

  •  Les monstres valorisables (palettes, grosses ferrailles, gros mobilier) qui seront stockés par catégorie dans des bennes dédiées. 
  • Les monstres non valorisables (moquettes, éléments composites volumineux...) qui seront évacués vers une Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux (ISDND).
  •  Les produits non valorisables assimilables aux ordures ménagères qui seront également évacués vers une ISDND.
  •  Les autres produits conformes de par leur composition ou leur volume au passage sur chaîne seront eux, orientés vers la chaîne de tri.

 

La chaîne de tri

 

 Les déchets sont acheminés par un tapis roulant vers un trommel qui sépare les matériaux selon leur taille. Les déchets volatiles tels que la laine de roche ou la laine de verre sont évacués par soufflerie.

 

 

 

 

Le tri manuel s'opère ensuite au sein de la cabine de tri.

 

cabine de tri des encombrants

 

Les opérateurs séparent les déchets suivant leur nature : 

  • bois (palettes, démolition...)
  • cartons / papiers 
  • ferrailles et métaux non ferreux 
  • gravats, plâtres
  • divers (films plastique, plastiques rigides, polystyrène...).

 

Ces matériaux triés seront ensuite transportés vers les entreprises spécialisées dans leur valorisation matière.

 

 

 

 

 

 

Tags : Déchets - Mobilier usagé - Valorisation - Tri

Le pont Kennedy ovillois se dévoile

Un pont qui conduit la chaleur renouvelable

 

Lors des travaux d’extension du réseau de chaleur du SITRU sur la Ville de Houilles, le pont Kennedy avait été revêtu d’un coffrage afin de faire passer les canalisations du transport de chaleur.

 

pont Kennedy

 

Le passage du réseau par le pont a permis de raccorder les bâtiments communaux, la Résidence des Genêts et les groupes scolaires Toussaint et Jules Guesde qui bénéficient aujourd’hui d’une chaleur renouvelable issue à + de 98% de la valorisation énergétique de l’usine d’incinération CRISTAL.

 

En partenariat avec les équipes d’ENGIE Réseaux (délégataire pour le service public du réseau de chaleur), la Ville de Houilles a souhaité faire du coffrage du pont, un outil culturel et environnemental pour ses habitants.

 

À ce titre, le pont s’est désormais transformé en table d’orientation !

 

Sur celle-ci, vous découvrirez un petit historique des quatre villes jumelées avec la commune de Houilles, ainsi que des anecdotes sur les monuments parisiens phares les plus proches.

 

Un passage culturel et environnemental

 

Ce projet s’inscrit comme une démarche culturelle et environnementale pour l’ensemble des habitants. Le pont Kennedy devient ainsi un lieu de passage dépaysant où l’on peut à la fois découvrir l’énergie du réseau de chaleur mais aussi de manière ludique et didactique le patrimoine local et international.

Habillage du pont Kennedy

 

Tags : Territoire - Visites - Réseau de chaleur - Prestataire - Valorisation

Le réseau de chaleur : acteur du développement durable

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Le réseau de chaleur du SITRU est composé de :

 

  • l’unité de production de chaleur : l'usine CRISTAL, secondée par 3 chaudières de 9 MW qui fonctionnent au  fuel domestique et qui sont utilisées en remplacement lorsque cela est nécessaire. L'usine CRISTAL a fourni, en 2018, 98,5 % de la chaleur de la chaufferie.

 

  • le réseau de distribution primaire : un circuit aller (rouge) transporte le fluide chaud issu de l’unité de production. Un circuit retour (bleu) ramène le fluide, qui s’est délesté de ses calories au niveau de la sous-station d’échange. Le fluide est alors à nouveau chauffé par la chaufferie, puis renvoyé dans le circuit. Ce réseau fait l'objet de rénovations régulières afin de garantir sa fiabilité et son efficacité.

 

  • les sous-stations d’échange : situées en pied de bâtiment, elles permettent le transfert de chaleur par le biais d’un échangeur thermique entre le réseau de distribution primaire et le réseau de distribution secondaire qui dessert un immeuble ou un petit groupe d’immeubles. La sous-station comporte aussi un compteur de chaleur transférée qui permet de connaître la consommation d’énergie du bâtiment, donnée nécessaire à la facturation.

 

 

 

Fonctionnement réseau chaleur SITRU

 

 

Le fonctionnement du réseau de chaleur en images :

 

Fonctionnement du réseau de chaleur

 

Le SITRU a confié, en Délégation de Service Public, la réalisation et l'exploitation du réseau de chaleur à Ouest OM Energie.

 

Tags : Déchets - Réseau de chaleur - Valorisation

Le SITRU : acteur engagé dans la protection de l'environnement

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Le centre CRISTAL


Le SITRU s’assure que les analyses des rejets de l'usine sont conformes aux valeurs limites d’émission (VLE) fixées par l’arrêté préfectoral d’exploitation de l’usine d’incinération.


Les analyses de rejets atmosphériques sont de plusieurs ordres :

  • Une analyse en continu, adressée à la DRIEE (Direction Régionale et Interdépartementale de l'Environnement et de l'Energie, service de l’Etat chargé du contrôle des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement), sur 6 paramètres : poussières, monoxyde de carbone, dioxyde de soufre, acide chlorhydrique, oxydes d’azote et ammoniac. Chaque minute de dépassement des VLE est enregistrée. Les compteurs de dépassement des VLE doivent être inférieurs à 60 heures par ligne d’incinération et par an. En 2015, les données de ces compteurs ont indiqué :

       - 4h00 pour la ligne 1

       - 2h30 pour la ligne 2
       soit des valeurs conformes à la réglementation, très en deçà de la limite de 60 heures par ligne.

 

  • Une mesure trimestrielle, prélevée et analysée par un laboratoire indépendant accrédité, sur les 6 paramètres analysés en continu, ainsi que le carbone total et l’acide fluorhydrique. Les résultats de ces analyses sont publiés sur le site internet du SITRU et dans l’Actu du SITRU, ils sont conformes à la réglementation.

 

  • Une mesure semestrielle sur les paramètres suivants : dioxines et furanes, mercure, cadmium et thallium, somme des métaux lourds. Les résultats de ces analyses sont publiés sur le site internet du SITRU et dans l’Actu du SITRU, ils sont conformes à la réglementation.

 

  • Un suivi environnemental annuel des retombées atmosphériques assuré par la méthode des jauges OWEN. La jauge est l’équivalent d’un pluviomètre qui collecte l’eau de pluie grâce à un gros entonnoir. L’eau de pluie est analysée et les poussières sédimentables analysées. 4 jauges OWEN sont placées à proximité de l’usine dans le sens des vents dominants, et une jauge témoin est située dans une zone éloignée. Les concentrations en dioxines et furanes ainsi qu’en métaux lourds présents dans l’eau de pluie sont ensuite analysées. Les valeurs limites ne sont pas réglementées mais les résultats sont inférieurs aux valeurs guides communément reconnues (INERIS pour les dioxines et furanes, valeurs allemandes TA Luft pour les métaux lourds).

 

  • Depuis avril 2014, l’usine est équipée de dispositifs de contrôle en semi-continu des dioxines et furanes permettant de capter un échantillon de ces polluants en continu et de faire analyser les quantités captées par un laboratoire externe agréé. Les résultats de ces analyses sont très significativement en dessous des valeurs limites imposées par la réglementation.

 

tableau des rejets

 

L'aire de transit du verre

 

Cette installation, située derrière l'usine CRISTAL, est un point de regroupement provisoire du verre collecté en attente de sa destination ultime.

aire de transit du verre

 

Cette aire, conforme à la réglementation sur les ICPE (Installations Classées pour la Protection de l'Environnement), est entourée de murs de 4 mètres de haut renforcés par des écrans anti-bruit d'1,80 mètres. Les études de bruit sont conformes à l’arrêté préfectoral d’exploitation.

 

Après collecte, les déchets d'emballages en verre sont apportés par les camions (une dizaine par jour) sur l'aire de transit. Le verre est ensuite rechargé dans des camions-bennes pouvant contenir de gros volumes (entre 25 et 26 tonnes). Ces camions effectuent 6 à 10 passages par semaine.

L'aire de transit permet ainsi une optimisation du transport réduisant ainsi les gaz à effets de serre.


 

Le tri des déchets d’emballages ménagers

 

Depuis le 1er janvier 2016, le Sitru, en convention avec le SYCTOM de l'agglomération parisienne, trie les déchets issus des collectes sélectives sur le centre de tri de Nanterre.

 

En service depuis juin 2004, ce centre de tri a été conçu selon des critères de haute qualité environnementale.

Le centre peut recevoir 40 000 tonnes de collectes sélectives par an. La quantité de déchets triés est de 12t/h sur trois chaînes de tri, manuel, automatique et optique, afin d’optimiser la séparation des déchets en plusieurs flux de matières recyclables : plastiques, papier, carton, aluminium, acier et briques alimentaires.

 

Le centre de tri de Nanterre est également équipé d'un séparateur magnétique, appelé overband, qui capte les résidus en acier ainsi qu’un séparateur à courant de Foucault qui, par un système d’attraction magnétique, va permettre le captage des résidus en aluminium. Les taux de recyclage de ces métaux sont ainsi optimisés.

 

 

Les repreneurs de matériaux triés :

 

Le SITRU s'interdit de faire appel aux marchés internationaux de reprise des matériaux et favorise les filières françaises (ou européennes) ainsi que les transports alternatifs.

 

Pour les journaux-magazines, le choix a été fait de ne consulter que les papetiers français et de ne pas faire appel au négoce. La papeterie choisie est la plus proche et celle qui propose la solution de transport alternatif la plus appropriée : le transport fluvial par péniche.

Pour les cartons, le choix du transport fluvial par péniche a également été favorisé.

 

 

 

 

Tags : Recyclage - Valorisation - Territoire - Règlementation - Valorisation - Maîtrise - Mesures

Les déchets d'emballage en verre

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte
Pots et bocaux  

 

Bouteilles

 

Bien trier le verre Avant de mettre vos emballages en verre dans le bac, veillez à ce qu'ils soient : 

  • bien vidés

  • sans couvercles et bouchons métalliques (à jeter dans le bac de collecte sélective) ni bouchon de liège (à jeter dans votre bac d'ordures ménagères).

 

 

 

Certains verres ne sont pas recyclables !

 

Ne pas mettre dans les emballages en verre :

 

 

  •  les vitres cassées, les miroirs

  • les pare-brises

  • les ampoules et néons

  • la vaisselle et les verres de table

  • les pots de fleurs et faïences

 

En cas de doute, il faut mettre le déchet dans le bac de collecte des ordures ménagères.

 

Le verre : un matériau recyclable à l'infini !

 

le verre : du tri à la valorisation

 

L'aire de transit du verre du SITRU

 

Cette installation, située derrière l'usine CRISTAL, est un point de regroupement provisoire du verre collecté en attente de sa destination ultime.

aire de transit du verre

 

Cette aire, conforme à la réglementation sur les ICPE (Installations Classées pour la Protection de l'Environnement), est entourée de murs de 4 mètres de haut renforcés par des écrans anti-bruit d'1,80 mètres.

 

Après collecte, les déchets d'emballages en verre sont apportés par les camions (une dizaine par jour) sur l'aire de transit. Le verre est ensuite rechargé dans des camions-bennes pouvant contenir de gros volumes (entre 25 et 26 tonnes). Ces camions effectuent 6 à 10 passages par semaine.

L'aire de transit permet ainsi une optimisation du transport réduisant les gaz à effets de serre.

 

Le verre est ensuite acheminé vers le centre de préparation de la société Samin à Rozet St Albin (Aisne) pour être transformé en calcin puis réutilisé dans l'usine de Saint-Gobain Emballages à Crouy (toujours dans l'Aisne) qui fabrique des bouteilles et pots en verre pour l'emballage des boissons et des produits alimentaires.

 

Tags : Valorisation - Tri - Verre

L'Espace Lumière de Chatou raccordé au réseau de chaleur

L’espace Lumière de Chatou chauffé grâce aux déchets !

 

Après le raccordement du groupe scolaire Jules Ferry le printemps dernier, c’est au tour du premier centre administratif de l’Espace Lumière de Chatou, rue des Beaunes, de disposer d’une chaleur locale et renouvelable !

 

panneau-espace-lumière

 

Depuis le 23 avril, les travaux d’extension ont démarré par cette rue, pour s’achever fin août rue Léon Barbier. Au total, ce sont plus de 500 m de canalisations transportant la chaleur issue de l’incinération des déchets de l’usine CRISTAL qui permettront d’alimenter en chauffage et en eau chaude sanitaire cet établissement public !

 

Pour toute demande d’information, connectez-vous au site dédié : cristal-ecochaleur.reseau-chaleur.fr

 

image-valorisation-énergétique

 

Tags : Valorisation - Fonctionnement - Territoire - Réseau de chaleur - Prestataire

Ordures Ménagères Résiduelles

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Les Ordures Ménagères Résiduelles (OMR) sont constituées par tout ce qui reste lorsque les déchets ont été triés.

 

Ce sont notamment les déchets ordinaires provenant de la préparation des aliments et du nettoiement normal des habitations, débris de verre ou de vaisselle, produits d’hygiène (couches, mouchoirs en papier,…), cendres, balayures et résidus de toutes sortes...

 

Comment trier les OMR ?

 

Avant de mettre un déchet dans votre bac prévu pour les OMR, vérifiez, via votre guide de tri ou les informations présentes sur le site, qu’il n’est pas valorisable en matière (recyclable, compostable, réutilisable,…).

 

Ne mettez pas dans votre bac à ordures ménagères :

 

 

Des déchets valorisés dans l'usine CRISTAL


Les ordures ménagères résiduelles sont collectées et apportées dans l’usine d’incinération et de valorisation énergétique CRISTAL.

Chaque année, l'usine CRISTAL incinère et valorise 123 000 tonnes de déchets.


Ordures ménagères SITRU

 

Tags : Valorisation - Valorisation

Pour en savoir plus sur le réseau de chaleur

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Depuis 1998, le SITRU (Syndicat Intercommunal pour le Traitement des Résidus Urbains de la Boucle de la Seine), à travers son usine d’incinération CRISTAL situé à Carrières-Sur-Seine, traite et valorise les ordures ménagères afin de produire de la chaleur pour alimenter en chauffage et eau chaude sanitaire les habitants de Carrières-Sur-Seine, Chatou, Houilles, et bientôt Montesson.

 

logo CEC

CRISTAL ÉCO CHALEUR, filiale du Groupe ENGIE Réseaux, est en charge de la production et de la distribution de cette chaleur renouvelable pour les besoins en chauffage et eau chaude sanitaire du réseau. Issue à 99% d’énergie renouvelable, ce réseau permet d’éviter le rejet de 14 300 tonnes de C02 dans l’atmosphère, soit l’équivalent de 5 430 véhicules en circulation et de faire profiter aux usagers d’une TVA à 5,5 % sur la totalité de la facture. 4 000 équivalents logements sont actuellement chauffés.

Depuis le 1er janvier 2019, l’exploitation de ces installations (chaufferie, réseau, sous-station) qui sont la propriété du SITRU, à été confiée à CRISTAL ÉCO CHALEUR, de son ancien nom Ouest OM Energie, par le biais d’un contrat de délégation de service public jusqu’en 2033.

 

Consultez le site dédié cristal-ecochaleur.reseau-chaleur.fr

 

 

ou cliquez sur le logo ci-dessous pour remplir la page contact et joindre les équipes CRISTAL ÉCO CHALEUR :

 

logo CEC

En cas d'urgence, contactez directement le 08 11 20 20 27

 

Tags : Réseau de chaleur - Valorisation

Rapports annuels

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte
 

Actualités

Déchetterie à l'heure d'été

Ouverture jusqu'au 30 septembre : 10h-19h en semaine et 9h-19h en continu le week-end !

panneau

En savoir plus >

Le pont Kennedy ovillois se dévoile

Habillage du pont Kennedy

Un passage culturel et environnemental !

En savoir plus >

L'Espace Lumière de Chatou raccordé au réseau de chaleur

espace-lumière

Jusqu'au mois d'août, suivez l'avancée des travaux en cliquant ici ou sur le site dédié CRISTAL ÉCO CHALEUR pour les informations détaillées.

 

image-valorisation-énergétique

En savoir plus >

Durée de validité illimitée pour la carte d'accès

carte d'accès

Ce changement ne concerne cependant
pas les cartes provisoires délivrées
aux usagers ne disposant pas encore
de la taxe d’habitation.

En savoir plus >

Avis concernant la déchetterie de Rueil-Malmaison

Le projet aboutira avec l’adhésion de la population ou ne se fera pas

En savoir plus >

Déchetterie

Afficher l'image d'origine carte d'accès obligatoire

 camions benne et à plateau interdits

 

Demande carte d'accès et mise à jour > macarte.sitru.fr

Consultez les conditions pour obtenir la carte d'accès illimitée

 

Horaires d'ouverture jusqu'au 30 septembre 2019 :

 

du lundi au vendredi de 10h à 19h, samedi et dimanche de 9h à 19h.

 

À noter : forte affluence dès l'ouverture.

 

Jours fériés :

Les horaires du week-end s'appliquent.

 

Jours de fermeture de la déchetterie :

1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Événements

 

 Juillet 2019  >   <  
L M M J V S D