La carte d'identité du SITRU

Demande d'informations
Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Date de naissance : 11 janvier 1938

 

Adhérents à la compétence traitement des déchets : 
  • Communauté d'Agglomération Saint Germain Boucle de Seine (CASGBS) pour les communes de Carrières-sur-Seine, Chatou, Croissy-sur-Seine, Houilles, Le Pecq, Le Vésinet, Louveciennes, Montesson et Sartrouville
  • Communauté d'Agglomération Versailles Grand Parc (CAVGP) pour les communes de Bougival et La Celle Saint-Cloud
  • Etablissement Public Territorial Paris Ouest La Défense (Métropole du Grand Paris) pour la commune de Rueil-Malmaison

 

Adhérents à la compétence réseau de chaleur : 

  • Carrières-sur-Seine
  • Chatou
  • Houilles
  • Montesson

 

Population : 303 691 habitants (données INSEE 2014)

 

Adresse : 2 rue de l'Union, 78240 Carrières-sur-Seine

 

Budget : 21 288  k€ (2015)

 

Président : Alain GOURNAC, Sénateur des Yvelines

 

Tonnage de déchets traités en 2014 : 128 818 tonnes

 

Comité syndical :

36 délégués titulaires et 12 suppléants pour la compétence traitement des déchets,

8 délégués titulaires pour la compétence réseau de chaleur.

 

 

 

Tags : Déchets - Territoire - Réseau de chaleur - Valorisation - Tri

Le SITRU : acteur engagé dans la protection de l'environnement

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Le centre CRISTAL


Le SITRU s’assure que les analyses des rejets de l'usine sont conformes aux valeurs limites d’émission (VLE) fixées par l’arrêté préfectoral d’exploitation de l’usine d’incinération.


Les analyses de rejets atmosphériques sont de plusieurs ordres :

  • Une analyse en continu, adressée à la DRIEE (Direction Régionale et Interdépartementale de l'Environnement et de l'Energie, service de l’Etat chargé du contrôle des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement), sur 6 paramètres : poussières, monoxyde de carbone, dioxyde de soufre, acide chlorhydrique, oxydes d’azote et ammoniac. Chaque minute de dépassement des VLE est enregistrée. Les compteurs de dépassement des VLE doivent être inférieurs à 60 heures par ligne d’incinération et par an. En 2015, les données de ces compteurs ont indiqué :

       - 4h00 pour la ligne 1

       - 2h30 pour la ligne 2
       soit des valeurs conformes à la réglementation, très en deçà de la limite de 60 heures par ligne.

 

  • Une mesure trimestrielle, prélevée et analysée par un laboratoire indépendant accrédité, sur les 6 paramètres analysés en continu, ainsi que le carbone total et l’acide fluorhydrique. Les résultats de ces analyses sont publiés sur le site internet du SITRU et dans l’Actu du SITRU, ils sont conformes à la réglementation.

 

  • Une mesure semestrielle sur les paramètres suivants : dioxines et furanes, mercure, cadmium et thallium, somme des métaux lourds. Les résultats de ces analyses sont publiés sur le site internet du SITRU et dans l’Actu du SITRU, ils sont conformes à la réglementation.

 

  • Un suivi environnemental annuel des retombées atmosphériques assuré par la méthode des jauges OWEN. La jauge est l’équivalent d’un pluviomètre qui collecte l’eau de pluie grâce à un gros entonnoir. L’eau de pluie est analysée et les poussières sédimentables analysées. 4 jauges OWEN sont placées à proximité de l’usine dans le sens des vents dominants, et une jauge témoin est située dans une zone éloignée. Les concentrations en dioxines et furanes ainsi qu’en métaux lourds présents dans l’eau de pluie sont ensuite analysées. Les valeurs limites ne sont pas réglementées mais les résultats sont inférieurs aux valeurs guides communément reconnues (INERIS pour les dioxines et furanes, valeurs allemandes TA Luft pour les métaux lourds).

 

  • Depuis avril 2014, l’usine est équipée de dispositifs de contrôle en semi-continu des dioxines et furanes permettant de capter un échantillon de ces polluants en continu et de faire analyser les quantités captées par un laboratoire externe agréé. Les résultats de ces analyses sont très significativement en dessous des valeurs limites imposées par la réglementation.

 

Tableau des rejets CRISTAL

L'aire de transit du verre

 

Cette installation, située derrière l'usine CRISTAL, est un point de regroupement provisoire du verre collecté en attente de sa destination ultime.

aire de transit du verre

 

Cette aire, conforme à la réglementation sur les ICPE (Installations Classées pour la Protection de l'Environnement), est entourée de murs de 4 mètres de haut renforcés par des écrans anti-bruit d'1,80 mètres. Les études de bruit sont conformes à l’arrêté préfectoral d’exploitation.

 

Après collecte, les déchets d'emballages en verre sont apportés par les camions (une dizaine par jour) sur l'aire de transit. Le verre est ensuite rechargé dans des camions-bennes pouvant contenir de gros volumes (entre 25 et 26 tonnes). Ces camions effectuent 6 à 10 passages par semaine.

L'aire de transit permet ainsi une optimisation du transport réduisant ainsi les gaz à effets de serre.


 

Le tri des déchets d’emballages ménagers

 

Depuis le 1er janvier 2016, le Sitru, en convention avec le SYCTOM de l'agglomération parisienne, trie les déchets issus des collectes sélectives sur le centre de tri de Nanterre.

 

En service depuis juin 2004, ce centre de tri a été conçu selon des critères de haute qualité environnementale.

Le centre peut recevoir 40 000 tonnes de collectes sélectives par an. La quantité de déchets triés est de 12t/h sur trois chaînes de tri, manuel, automatique et optique, afin d’optimiser la séparation des déchets en plusieurs flux de matières recyclables : plastiques, papier, carton, aluminium, acier et briques alimentaires.

 

Le centre de tri de Nanterre est également équipé d'un séparateur magnétique, appelé overband, qui capte les résidus en acier ainsi qu’un séparateur à courant de Foucault qui, par un système d’attraction magnétique, va permettre le captage des résidus en aluminium. Les taux de recyclage de ces métaux sont ainsi optimisés.

 

 

Les repreneurs de matériaux triés :

 

Le SITRU s'interdit de faire appel aux marchés internationaux de reprise des matériaux et favorise les filières françaises (ou européennes) ainsi que les transports alternatifs.

 

Pour les journaux-magazines, le choix a été fait de ne consulter que les papetiers français et de ne pas faire appel au négoce. La papeterie choisie est la plus proche et celle qui propose la solution de transport alternatif la plus appropriée : le transport fluvial par péniche.

Pour les cartons, le choix du transport fluvial par péniche a également été favorisé.

 

 

 

 

Tags : Recyclage - Valorisation - Territoire - Règlementation - Valorisation - Maîtrise - Mesures

Le SITRU : depuis 1938

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

 

La création du Syndicat

 

 
registre_creation_sitru

Le Syndicat Intercommunal pour l'incinération des ordures ménagères de la Région de Carrières-sur-Seine a été créé le 11 janvier 1938, par arrêté préfectoral du département de Seine-et-Oise.

 

La première délibération du syndicat fut prise le 15 janvier 1938 à la mairie de Carrières-sur-Seine, autour du président provisoire, Marcel Daubin, alors maire de cette commune.

 

Cette première séance officialise  la création du Syndicat, l'élection du premier bureau ainsi que l'approbation à l'unanimité des statuts.

 

Marcel Daubin a ainsi été élu premier président du syndicat aux côtés de Monsieur Lacomet, adjoint au Maire du Vésinet, élu vice-président du syndicat ; et de leurs assesseurs, représentants des communes de Chatou, Croissy-sur-Seine, Montesson et Rueil-Malmaison.

Toutes les communes sont ainsi représentées dans le bureau du syndicat qui prend rapidement la décision d'acheter des terrains en vue de la construction d'une usine d'incinération.

 

 

 

De 6 à 12 communes

 

Le 12 janvier 1939, Le Pecq sollicite le syndicat en vue d'en devenir adhérent. Le bureau votera son adhésion le 1er mars suivant.

 

La ville de Houilles adhére en décembre 1942.

 

Puis c'est au tour des communes de Bougival, La Celle Saint-Cloud et Louveciennes qui adhèrent au SITRU en 1999.

 

Sartrouville est la dernière à rallier le syndicat, en 2005.

 

En l'espace de sept décennies, le SITRU est passé d'une population de 65 000 à 303 691 habitants (INSEE 2014).

 

 

Le SITRU (Syndicat Intercommunal pour le Traitement des Résidus Urbains) de la Boucle de Seine

 

Le 3 mai 1978, le Syndicat Intercommunal pour l'incinération des ordures ménagères de la Région de Carrières-sur-Seine prend le nom définitif de Syndicat Intercommunal pour le Traitement des Résidus Urbains de la Boucle de la Seine (SITRU) par modification de ses statuts.

 

 

Des communes aux établissements publics de coopération intercommunale

 

La création des communautés de communes des Coteaux de Seine (CCCS en 2005), de la Boucle de la Seine (CCBS en 2006 puis CABS en 2015) et de la Communauté d'agglomération du Mont Valérien (CAMV en 2009) ont modifié la composition des membres du SITRU.

En effet, la compétence « élimination des déchets ménagers et assimilés » étant transférée aux intercommunalités, ce sont désormais ces dernières qui adhèrent au SITRU (et non plus les communes à titre individuel) pour le traitement des déchets.

 

A partir du 1er janvier 2014, à la suite de la dissolution de la CCCS au 31/12/2013, et l'intégration de Bougival et de La Celle-Saint-Cloud à la Communauté d'Agglomération de Versailles Grand Parc (CAVGP), le SITRU est composé  de cinq adhérents (pour la compétence traitement des déchets) repartis en trois intercommunalités (CABS, CAMV, CAVGP) et 2 communes indépendantes (Le Pecq et Louveciennes).

 

 

territoire_sitru_2016

A partir du 1er janvier 2016, la loi relative à la Nouvelle Organisation de la République (loi NOTRe) a comme conséquence la création de la Communauté d'Agglomération Saint-Germain Boucles de Seine (CASGBS) et des Établissements Publics territoriaux de la Métropole du Grand Paris. Le SITRU conserve ses 12 communes réparties en trois entités territoriales :

 

- La CASGBS pour les communes de Carrières-sur-Seine, Chatou, Croissy-sur-Seine, Houilles, Le Pecq, Le Vésinet, Louveciennes, Montesson et Sartrouville,

 

- La CAVGP (Communauté d'Agglomération Versailles Grand Parc) pour les communes de Bougival et La Celle Saint-Cloud,

 

- L'Etablissement Public Territorial Paris Ouest La Défense (Métropole du Grand Paris) pour la commune de Rueil-Malmaison.

 

 

 

Une nouvelle compétence : réseau de chaleur

 

Le SITRU est maître d'ouvrage depuis 1988 d'un réseau de chaleur alimenté par l'énergie de son usine d'incinération Cristal et desservant les communes de Carrières-sur-Seine, Chatou et Houilles.

 

Depuis le 26 novembre 2012, le syndicat s'est doté de la compétence réseau de chaleur à laquelle ont adhéré les communes de Carrières-sur-Seine, Chatou, Houilles et Montesson.

 

 

 

Tags : Déchets - Territoire - Organisation - Histoire

Rapports annuels

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte
 

Actualités

Un nouveau lieu de dépôt pour les Rueillois

Père Trieur

Déchetterie mobile à Rueil-Malmaison

ouverte le 2ème samedi de chaque mois, de 9h à 18h, rue Léon Hourlier !

En savoir plus >

Première récolte de miel

 

Hausse abritant la reine

 

Plus de 10 kg de miel CRISTAL récoltés !

En savoir plus >

Travaux dans Houilles

école ovilloise

Le réseau de chaleur s'installe jusqu'au mois d'octobre

En savoir plus >

Durée de validité illimitée pour la carte d'accès

carte d'accès

Ce changement ne concerne cependant
pas les cartes provisoires délivrées
aux usagers ne disposant pas encore
de la taxe d’habitation.

En savoir plus >

Visites scolaires ou adultes

Venez découvrir l'organisation du SITRU, visiter l'usine CRISTAL et la chaufferie.

En savoir plus >

Déchetterie

Afficher l'image d'origine carte d'accès obligatoire

 camions benne et à plateau interdits

 

Demande carte d'accès et renouvellement > macarte.sitru.fr

 

Horaires d'ouverture jusqu'au 31 mars :

 

du lundi au vendredi de 10h à 17h, le samedi et dimanche de 9h à 17h.

 

À noter : forte affluence dès l'ouverture.

 

Jours fériés :

Les horaires du week-end s'appliquent.

 

Jours de fermeture de la déchetterie :

1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Événements

> Visite Adultes du 31 Octobre 2017
> Visite Adultes du 30 Novembre 2017

 

 Octobre 2017  >   <  
L M M J V S D