Déchets admis à la déchetterie

Demande d'informations
Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Schéma des déchets admis

 

  • Encombrants et tout venant : objets, portes, planches, palettes, ...
  • Déchets de démolition bricolage : gravats, briques, pierres, carrelages, ...
  • Mobilier usagé : meubles, mobilier de jardin, fauteuils rembourrés, literie (dont matelas), visseries, ...
  • Déchets végétaux
  • Ferraille et autres métaux : cycles, ...
  • Papiers, journaux magazines
  • Cartons
  • Bouteilles, pots et bocaux en verre
  • Huiles de moteur usagées
  • Huiles de friture
  • Piles
  • Batteries
  • Déchets ménagers spéciaux en petites quantités et identifiés : solvants, peintures, vernis, acides, bases, produits toxiques divers, ...
  • Radiographies
  • Lampes : néons, ampoules basse consommation
  • DEEE : Déchets d'Équipements Électriques et Électroniques
    • Les gros électroménagers froid : GEM Froid (réfrigérateur, congélateur,climatiseur, ...).
    • Les gros électroménagers hors froid : GEM hors froid (lave-vaisselle,lave-linge, sèche-linge, cuisinières, gazinières, four, ...).
    • Les écrans (téléviseurs, écrans d'ordinateur, ...).
    • Les Petits Appareils en Mélange (PAM) : perceuse, ponceuse,sèche-cheveux, tondeuse, brosses à dents électriques, batteurs, robot multifonctions, taille-haie, ...).
  • Les objets réutilisables (livres, matériel scolaire, ustensiles de cuisine,vaisselle, jeux et jouets, bibelots et objets de décoration).
  • Les pneus

    Seuls seront acceptés les pneumatiques :

    -          des véhicules légers (ni poids lourds, ni vélo),

    -          sans jantes,

    -          non souillés (sans terre, ni peinture) et non coupés.

 

Les déchets ménagers spéciaux doivent être apportés avec leur emballage d'origine. Dans le cas contraire, le gardien peut en interdire le dépôt.

Le gardien peut exiger que lui soit fourni tout renseignement sur la nature et la provenance du ou des déchets apportés.

 

Tags : Recyclage - Déchets - Réemploi - Déchets piquants et tranchants - Déchets toxiques - Papier - Emballages - Mobilier usagé - DEEE - Textile - Ampoules - Carton - Verre - Déchetterie - Compostage

Incinération des déchets et valorisation

Demande d'informations
Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Centre d'incineration des déchets CRISTAL SITRU

 

La valorisation des déchets

 

  • Le camion déverse son contenu dans l'une des deux fosses de réception. Celles-ci sont mises en dépression par un système d'aspiration d'air afin d'éviter toute émission d'odeur à l'extérieur de l'usine. L'air récupéré sera ensuite injecté dans le four pour activer la combustion.

 

  • Pour chacune des deux lignes d'incinération, un grappin charge les déchets (jusqu'à 1,5 tonne) dans les trémies d'alimentation des fours.

 

  • Chacun des fours est constitué de quatre plans de grilles sur lesquels les déchets sont incinérés. Chacune des lignes d'incinération peut brûler jusqu'à 8 tonnes de déchets par heure, sans autre ajout que de l'air. Les déchets séjournent environ une heure dans le four.

 

  • Injection de réactifs : pour neutraliser les gaz acides, les métaux lourds et les dioxines furanes, des réactifs (bicarbonate de sodium et charbon actif) sont injectés dans les fumées.
  • Chacun des fours est équipé d'une chaudière de récupération d'énergie qui capte la chaleur des gaz de combustion, les faisant passer de 950 à 240°C. La chaudière transforme ensuite l'eau contenue dans ses tubes en vapeur surchauffée (23 bars, 275°C).

 

  • Le groupe turbo-alternateur transforme l'énergie présente dans la vapeur en énergie électrique.

 

  • Grâce à des échangeurs, la vapeur permet aussi d’alimenter le réseau de chaleur pour livrer des bâtiments situés sur les communes de Carrières-sur-Seine, Chatou et Houilles en chaleur et en eau chaude.

 

  • À l’issue de la combustion des déchets, les mâchefers (résidus d’incinération composés de minéraux et métaux) sont criblés et déferraillés sur site avant d'être envoyés, puis traités, sur une installation spécialisée afin d'être recyclés. Les métaux sont refondus en sidérurgie tandis que les minéraux sont valorisés en matériaux de technique routière (sous-couche ou remblais).

 

  • Les Résidus d'Epuration des Fumées d'Incinération des Déchets Non Dangereux (REFIDND) : composés de cendres et de résidus des réactifs introduits lors du traitement des fumées, les REFIDND sont principalement récupérés en sortie des filtres à manches. Ils sont stockés dans des silos avant d'être envoyés puis traités sur des installations de stockage spécialisées.

 

Schéma process

Le traitement des fumées : une étape essentielle

 

 

  • Les poussières ainsi que les résidus des réactifs de traitement sont filtrés par les 700 membranes qui composent le filtre à manches.

 

  • Le catalyseur : après adjonction d'ammoniac, le catalyseur termine la purification des fumées avant leur sortie en cheminée. Ce traitement catalytique permet de transformer les oxydes d'azote en azote et aussi d'achever la destruction des dioxines furanes.

 

  • Les fumées sont évacués par la cheminée. Leur qualité est contrôlée en continu via les analyseurs. L'ensemble des données environnementales est envoyé aux services de l'Etat en charge de la surveillance des Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE).

 

L'usine CRISTAL

 

Tags : Valorisation - Fonctionnement - Déchets - Règlementation - Réseau de chaleur - Valorisation - Maîtrise - Mesures

La carte d'identité du SITRU

Demande d'informations
Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Date de naissance : 11 janvier 1938

 

Adhérents à la compétence traitement des déchets : 
  • Communauté d'Agglomération Saint Germain Boucle de Seine (CASGBS) pour les communes de Carrières-sur-Seine, Chatou, Croissy-sur-Seine, Houilles, Le Pecq, Le Vésinet, Louveciennes, Montesson et Sartrouville
  • Communauté d'Agglomération Versailles Grand Parc (CAVGP) pour les communes de Bougival et La Celle Saint-Cloud
  • Etablissement Public Territorial Paris Ouest La Défense (Métropole du Grand Paris) pour la commune de Rueil-Malmaison

 

Adhérents à la compétence réseau de chaleur : 

  • Carrières-sur-Seine
  • Chatou
  • Houilles
  • Montesson

 

Population : 303 691 habitants (données INSEE 2014)

 

Adresse : 2 rue de l'Union, 78240 Carrières-sur-Seine

 

Budget : 21 288  k€ (2015)

 

Président : Alain GOURNAC, Sénateur des Yvelines

 

Tonnage de déchets traités en 2014 : 128 818 tonnes

 

Comité syndical :

36 délégués titulaires et 12 suppléants pour la compétence traitement des déchets,

8 délégués titulaires pour la compétence réseau de chaleur.

 

 

 

Tags : Déchets - Territoire - Réseau de chaleur - Valorisation - Tri

Le centre de traitement des encombrants

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Les déchets encombrants sont les déchets non toxiques de l'activité des ménages qui, de par leur volume ou leur poids, ne peuvent être pris en compte par les collectes des ordures ménagères, des emballages et des déchets végétaux en place sur le territoire du SITRU.

 

Ils sont amenés en déchetterie par l’habitant dans la benne "encombrants" ou collectés en porte à porte.

 

Les déchets issus de la collecte des encombrants sont apportés sur le centre de tri de Gennevilliers

 

encombrants

 

Les camions de collecte des encombrants sont pesés à l'entrée du site puis vident leur chargement.

 

La zone de pré-tri

 

le pré tri des encombrants

 

Un grappin va permettre le pré-tri des différents éléments dont :

 

  •  Les monstres valorisables (palettes, grosses ferrailles, gros mobilier) qui seront stockés par catégorie dans des bennes dédiées. 
  • Les monstres non valorisables (moquettes, éléments composites volumineux...) qui seront évacués vers une Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux (ISDND).
  •  Les produits non valorisables assimilables aux ordures ménagères qui seront également évacués vers une ISDND.
  •  Les autres produits conformes de par leur composition ou leur volume au passage sur chaîne seront eux, orientés vers la chaîne de tri.

 

La chaîne de tri

 

 Les déchets sont acheminés par un tapis roulant vers un trommel qui sépare les matériaux selon leur taille. Les déchets volatiles tels que la laine de roche ou la laine de verre sont évacués par soufflerie.

 

 

 

 

Le tri manuel s'opère ensuite au sein de la cabine de tri.

 

cabine de tri des encombrants

 

Les opérateurs séparent les déchets suivant leur nature : 

  • bois (palettes, démolition...)
  • cartons / papiers 
  • ferrailles et métaux non ferreux 
  • gravats, plâtres
  • divers (films plastique, plastiques rigides, polystyrène...).

 

Ces matériaux triés seront ensuite transportés vers les entreprises spécialisées dans leur valorisation matière.

 

 

 

 

 

 

Tags : Déchets - Mobilier usagé - Valorisation - Tri

Le réseau de chaleur : acteur du développement durable

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Le réseau de chaleur du SITRU est composé de :

 

  • l’unité de production de chaleur : l'usine CRISTAL, secondée par 3 chaudières de 9 MW qui fonctionnent au  fuel domestique et qui sont utilisées en remplacement lorsque cela est nécessaire. L'usine CRISTAL a fourni, en 2015, 98,5 % de la chaleur de la chaufferie.

 

  • le réseau de distribution primaire : un circuit aller (rouge) transporte le fluide chaud issu de l’unité de production. Un circuit retour (bleu) ramène le fluide, qui s’est délesté de ses calories au niveau de la sous-station d’échange. Le fluide est alors à nouveau chauffé par la chaufferie, puis renvoyé dans le circuit. Ce réseau fait l'objet de rénovations régulières afin de garantir sa fiabilité et son efficacité.

 

  • les sous-stations d’échange : situées en pied de bâtiment, elles permettent le transfert de chaleur par le biais d’un échangeur thermique entre le réseau de distribution primaire et le réseau de distribution secondaire qui dessert un immeuble ou un petit groupe d’immeubles. La sous-station comporte aussi un compteur de chaleur transférée qui permet de connaître la consommation d’énergie du bâtiment, donnée nécessaire à la facturation.

 

 

 

Fonctionnement réseau chaleur SITRU

 

 

Le fonctionnement du réseau de chaleur en images :

 

Fonctionnement du réseau de chaleur

 

Le SITRU a confié, en Délégation de Service Public, la réalisation et l'exploitation du réseau de chaleur à Ouest OM Energie.

 

Tags : Déchets - Réseau de chaleur - Valorisation

Le SITRU : depuis 1938

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

 

La création du Syndicat

 

 
registre_creation_sitru

Le Syndicat Intercommunal pour l'incinération des ordures ménagères de la Région de Carrières-sur-Seine a été créé le 11 janvier 1938, par arrêté préfectoral du département de Seine-et-Oise.

 

La première délibération du syndicat fut prise le 15 janvier 1938 à la mairie de Carrières-sur-Seine, autour du président provisoire, Marcel Daubin, alors maire de cette commune.

 

Cette première séance officialise  la création du Syndicat, l'élection du premier bureau ainsi que l'approbation à l'unanimité des statuts.

 

Marcel Daubin a ainsi été élu premier président du syndicat aux côtés de Monsieur Lacomet, adjoint au Maire du Vésinet, élu vice-président du syndicat ; et de leurs assesseurs, représentants des communes de Chatou, Croissy-sur-Seine, Montesson et Rueil-Malmaison.

Toutes les communes sont ainsi représentées dans le bureau du syndicat qui prend rapidement la décision d'acheter des terrains en vue de la construction d'une usine d'incinération.

 

 

 

De 6 à 12 communes

 

Le 12 janvier 1939, Le Pecq sollicite le syndicat en vue d'en devenir adhérent. Le bureau votera son adhésion le 1er mars suivant.

 

La ville de Houilles adhére en décembre 1942.

 

Puis c'est au tour des communes de Bougival, La Celle Saint-Cloud et Louveciennes qui adhèrent au SITRU en 1999.

 

Sartrouville est la dernière à rallier le syndicat, en 2005.

 

En l'espace de sept décennies, le SITRU est passé d'une population de 65 000 à 303 691 habitants (INSEE 2014).

 

 

Le SITRU (Syndicat Intercommunal pour le Traitement des Résidus Urbains) de la Boucle de Seine

 

Le 3 mai 1978, le Syndicat Intercommunal pour l'incinération des ordures ménagères de la Région de Carrières-sur-Seine prend le nom définitif de Syndicat Intercommunal pour le Traitement des Résidus Urbains de la Boucle de la Seine (SITRU) par modification de ses statuts.

 

 

Des communes aux établissements publics de coopération intercommunale

 

La création des communautés de communes des Coteaux de Seine (CCCS en 2005), de la Boucle de la Seine (CCBS en 2006 puis CABS en 2015) et de la Communauté d'agglomération du Mont Valérien (CAMV en 2009) ont modifié la composition des membres du SITRU.

En effet, la compétence « élimination des déchets ménagers et assimilés » étant transférée aux intercommunalités, ce sont désormais ces dernières qui adhèrent au SITRU (et non plus les communes à titre individuel) pour le traitement des déchets.

 

A partir du 1er janvier 2014, à la suite de la dissolution de la CCCS au 31/12/2013, et l'intégration de Bougival et de La Celle-Saint-Cloud à la Communauté d'Agglomération de Versailles Grand Parc (CAVGP), le SITRU est composé  de cinq adhérents (pour la compétence traitement des déchets) repartis en trois intercommunalités (CABS, CAMV, CAVGP) et 2 communes indépendantes (Le Pecq et Louveciennes).

 

 

territoire_sitru_2016

A partir du 1er janvier 2016, la loi relative à la Nouvelle Organisation de la République (loi NOTRe) a comme conséquence la création de la Communauté d'Agglomération Saint-Germain Boucles de Seine (CASGBS) et des Établissements Publics territoriaux de la Métropole du Grand Paris. Le SITRU conserve ses 12 communes réparties en trois entités territoriales :

 

- La CASGBS pour les communes de Carrières-sur-Seine, Chatou, Croissy-sur-Seine, Houilles, Le Pecq, Le Vésinet, Louveciennes, Montesson et Sartrouville,

 

- La CAVGP (Communauté d'Agglomération Versailles Grand Parc) pour les communes de Bougival et La Celle Saint-Cloud,

 

- L'Etablissement Public Territorial Paris Ouest La Défense (Métropole du Grand Paris) pour la commune de Rueil-Malmaison.

 

 

 

Une nouvelle compétence : réseau de chaleur

 

Le SITRU est maître d'ouvrage depuis 1988 d'un réseau de chaleur alimenté par l'énergie de son usine d'incinération Cristal et desservant les communes de Carrières-sur-Seine, Chatou et Houilles.

 

Depuis le 26 novembre 2012, le syndicat s'est doté de la compétence réseau de chaleur à laquelle ont adhéré les communes de Carrières-sur-Seine, Chatou, Houilles et Montesson.

 

 

 

Tags : Déchets - Territoire - Organisation - Histoire

Rapports annuels

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Visites scolaires ou adultes

Trois visites sont organisées chaque mois au SITRU.

 

Pour les visites scolaires ou visite de groupe, contactez Émilie HEURTEL au 01 39 15 91 42 pour réserver.

 

Pour les visites "adultes", cliquez sur "Inscriptions" et vous pourrez choisir une date dans le menu déroulant.

 

Tags : Déchets - Visites - Organisation - Règlementation - Partenariat

En savoir plus >

 

Actualités

Un nouveau lieu de dépôt pour les Rueillois

Père Trieur

Déchetterie mobile à Rueil-Malmaison

ouverte le 2ème samedi de chaque mois, de 9h à 18h, rue Léon Hourlier !

En savoir plus >

Première récolte de miel

 

Hausse abritant la reine

 

Plus de 10 kg de miel CRISTAL récoltés !

En savoir plus >

Travaux dans Houilles

école ovilloise

Le réseau de chaleur s'installe jusqu'au mois d'octobre

En savoir plus >

Durée de validité illimitée pour la carte d'accès

carte d'accès

Ce changement ne concerne cependant
pas les cartes provisoires délivrées
aux usagers ne disposant pas encore
de la taxe d’habitation.

En savoir plus >

Visites scolaires ou adultes

Venez découvrir l'organisation du SITRU, visiter l'usine CRISTAL et la chaufferie.

En savoir plus >

Déchetterie

Afficher l'image d'origine carte d'accès obligatoire

 camions benne et à plateau interdits

 

Demande carte d'accès et renouvellement > macarte.sitru.fr

 

Horaires d'ouverture jusqu'au 31 mars :

 

du lundi au vendredi de 10h à 17h, le samedi et dimanche de 9h à 17h.

 

À noter : forte affluence dès l'ouverture.

 

Jours fériés :

Les horaires du week-end s'appliquent.

 

Jours de fermeture de la déchetterie :

1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Événements

 

 Octobre 2017  >   <  
L M M J V S D